RTS

Les grèves de la SNCF énervent beaucoup de monde, à commencer par ceux qui sont obligés d'y recourir pour se faire entendre. Malheureusement, tous ces désagréments resteront vains, tant que les médias feront un travail pitoyable quand il s'agit d'informer sur les raisons des mouvements de grève. Examinons par exemple ce reportage-gag de la Radio Télévision Suisse.

Lire la suite de Grève des cerveaux

Le 8 octobre 2013, l'annonce est officielle : Peter Higgs et François Englert, les deux découvreurs encore en vie de la particule surnommée "boson de Higgs", sont récompensés du prix Nobel de physique. Et comme souvent quand on parle de science dans les grands médias (et en particulier de physique quantique), la vulgarisation cède la place à l'à-peu-près, voire carrément au grand n'importe quoi. En voici un exemple affligeant offert par le 12:45 de la Radio Télévision Suisse (RTS).

Lire la suite de La science au rabais de la RTS

Parfois, il arrive qu'un grand média fasse son travail plus qu'honorablement. Ce fut le cas pour la RTS, avec son reportage sur le cannabis thérapeutique, lors du journal de 19h30 du 1er avril. Un reportage remarquable qui tombe à point nommé pour opposer un contraste flagrant avec la désinformation diffamatoire du Figaro (analysée récemment ici-même) et qui vient illustrer et appuyer les arguments que j'avais mentionnés. Quand un média fait bien son travail d'information, on aurait tort de bouder notre plaisir.

Lire la suite de Un beau contre-exemple

Voici quelques petites pépites (parmi tant d'autres) glanées à l'antenne de la RTS. Vous aussi vous pouvez vous amuser, chez vous, à repérer ces perles de médiocrité journalistique. Par les temps qui courent, ce n'est pas ça qui manque.

Lire la suite de Petites phrases à la con

La Société suisse de radio­dif­fu­sion et télé­vi­sion (SSR) est le groupe audio­vi­suel public suisse. Si sa théo­rique indé­pen­dance struc­tu­relle et finan­cière semble être un acquis inal­té­rable, il n’en demeure pas moins que les risques de dérive sont bel et bien réels et que la situa­tion mérite l’attention du grand public. Qui aujourd’hui en Suisse connaît le nom du pré­sident du conseil d’administration de la SSR ? Et a for­tiori, qui connaît son parcours ?

Lire la suite de Qui dirige la SSR ?

Le 20 décembre 2012, dans le Journal du matin de La 1ère (première radio publique de Suisse romande), on a pu entendre une interview de Francis Fukuyama, présenté comme "penseur et économiste américain, auteur de "La Fin de l'Histoire'." Mais ce que les auditeurs ne savent pas, c'est que cette interview n'est que le dernier épisode en date d'une mascarade qui dure depuis 25 ans. Et pour cause: les journalistes de La 1ère ne le savent pas non plus et y participent ainsi à leur insu. Mais ce n'est  pas une excuse.

Lire la suite de Un "penseur" sur les ondes de La 1ère

Le 19 novembre 2012, l'agence de notation Moody's abaissait la note de la France. Le lendemain, les téléspectateurs suisses ont eu droit à une petite leçon d'orthodoxie néolibérale à l'antenne de la RTS, par ce qui semble être le "journaliste économique" attitré de la chaîne. Hors, celui-ci ne comprend pas (ou feint de ne pas comprendre) ce qu'est la dette souveraine d'un Etat.

Lire la suite de Imaginez une famille...

En juillet 2009, la création du Parti Pirate Suisse (PPS) n'a pas été un bouleversement sur la scène politique helvétique. De fait, leur programme et leurs arguments sont souvent mal compris de la population, notamment en raison de leur traitement médiatique pour le moins approximatif. L'article publié par la Radio Télévision Suisse (RTS) à l'occasion de la naissance de ce parti atypique en est en un bien triste exemple.

Lire la suite de La RTS a-t-elle peur des pirates?

Jean-Philippe Schaller, le correspondant de la RTS à Paris, est un modèle de ce qu'il ne faut pas faire en journalisme. Il est tellement doué qu'il lui suffit de trois phrases pour le prouver une fois de plus.

Lire la suite de Un incompétent à Paris

Sur son site internet, la Radio Télévision Suisse (RTS) propose, à grand renfort d'infographies, de sondages et de "décryptages", un dossier spécial consacré à la présidentielle américaine. On n'en attendait pas moins de la part de la télévision publique suisse. Par contre, en attendait peut-être un peu plus.

Lire la suite de Made in RTS