Brèves

Comme je le démontrais ici-même il y a plus d'un an dans le cadre de l'affaire Snowden, la plupart des journalistes utilisent le mot "taupe" à tort et à travers pour désigner un "whistleblower" (à savoir un "lanceur d'alerte"). Force est de constater que rien n'a changé : les journalistes des grands médias n'ont visiblement pas reçu de dictionnaire à Noël.

Lire la suite de Le retour de la "taupe"

Tout oppose Le Temps, quotidien de référence, et Le Matin, quotidien de caniveau. En apparence, tout du moins, car parfois, le contenu est strictement identique, mais avec un habillage différent. Voici un petit exemple, avec la publication d'un même article de l'AFP, sur les sites web respectifs de ces deux journaux.

Lire la suite de L'habit ne fait pas le média

Le 27 avril 2013, le 20 Minutes publie un article affligeant et totalement dénué d'intérêt, rédigé par l'Agence Télégraphique Suisse (ATS). Comme nous l'avions relevé ici, l'indépendance de l'ATS et la qualité de l'information en Suisse sont gravement menacées par la mainmise grandissante de Tamedia. Voici donc un petit exemple concret et symptomatique de cette situation inquiétante.

Lire la suite de Informer par le vide

Voici le deuxième billet dans la série des petites phrases à la con, entendues récemment dans les médias. Au menu : sondeur indigné, consommation schizophrène et catastrophisme mal placé.

Lire la suite de Petites phrases à la con (2)

Voici quelques petites pépites (parmi tant d'autres) glanées à l'antenne de la RTS. Vous aussi vous pouvez vous amuser, chez vous, à repérer ces perles de médiocrité journalistique. Par les temps qui courent, ce n'est pas ça qui manque.

Lire la suite de Petites phrases à la con

Comme le disait Georges Perec, ce qui est effroyable, ce n'est pas le coup de grisou, c'est le travail à la mine. Et pourtant, les grands médias ne cessent de nous gaver de coups de grisou, plus télégéniques et spectaculaires que le quotidien de la mine, mais nettement moins propices à la réflexion et à la prise de conscience du public. Voici donc quelques brèves qui seront encore d'actualité demain, et le lendemain, et le surlendemain...

Lire la suite de Dépêches pas urgentes

Le droit est un vaste domaine et en comprendre les subtilités n'est pas forcément à la portée de tous. Mais il y a certains principes de base que même un journaliste écrivant pour le 20 Minutes devrait être capable de comprendre.

Lire la suite de Le droit revisité par 20 Minutes

Dernièrement, une "affaire" de moeurs a fait jaser le milieu politique genevois. Il n'en fallait pas moins pour que Ludovic Rocchi, "journaliste" au Matin, se sente pousser des ailes et s'empresse d'en faire une montagne. C'est en effet un excellent moyen de vendre du papier, quand on n'a ni talent, ni déontologie.

Lire la suite de Le Matin et la morale

La démocratie suisse est l'une des plus participatives du monde. Mais pour assurer un fonctionnement réellement démocratique de ce système, une population bien informée est une condition sine qua non, ici plus qu'ailleurs. Et pour ça, le pluralisme des médias est essentiel. Heureusement que dans notre beau pays, on dispose d'un large choix de titres de presse divers et variés, pas vrai ?

Lire la suite de Les clones du pluralisme

Le 20 Minutes est certes un journal dit "gratuit" (c'est-à-dire payé par les gens qui achètent les produits qui font de la publicité dans ses pages), mais cela ne devrait pas le dispenser de suivre certaines règles de déontologie journalistique, d'autant qu'il est le quotidien le plus lu de Suisse. Hors, on y trouve tous les jours de véritables pépites de désinformation. En voici une très belle.

Lire la suite de Une pépite gratuite