Politique

En juillet 2009, la création du Parti Pirate Suisse (PPS) n'a pas été un bouleversement sur la scène politique helvétique. De fait, leur programme et leurs arguments sont souvent mal compris de la population, notamment en raison de leur traitement médiatique pour le moins approximatif. L'article publié par la Radio Télévision Suisse (RTS) à l'occasion de la naissance de ce parti atypique en est en un bien triste exemple.

Lire la suite de La RTS a-t-elle peur des pirates?

Comme chaque année, un sondage en ligne, présenté comme le plus grand sondage politique de Suisse, est organisé. Il doit permettre, si l'on en croit ses instigateurs, de favoriser le dialogue entre le public et le monde politique et de trouver des solutions aux problèmes du pays. Contrairement à nombre de sondages dont on ne connaît que les résultats, celui-ci nous donne l'occasion d'analyser les questions posées (et celles qui ne l'ont pas été) avant même la fin de la collecte de données.

Lire la suite de Le plus grand sondage de Suisse

Suite et fin de l'entretien accordé par Pascal Lamy, directeur général de l'OMC, à Darius Rochebin dans "Pardonnez-moi". Les choses avaient mal commencé, mais malheureusement, le pire restait à venir.

Lire la suite de Pardonnez-lui son impertinence toute relative (2/2)

Pascal Lamy, "socialiste" devenu directeur général de l'OMC (!), gardera sans doute un excellent souvenir de son passage dans "Pardonnez-moi", l'émission-entretien de la Radio Télévision Suisse (RTS), présentée comme à son habitude par Darius Rochebin et qui se veut pourtant impertinente et osée. Le 23 septembre 2012, le patron du commerce mondial a eu droit au tapis rouge pour énoncer ses idées néolibérales comme des évidences, grâce à la complicité d'un présentateur conquis d'avance. Un bel exemple de journalisme de révérence.

Lire la suite de Pardonnez-lui son impertinence toute relative (1/2)

L'une est une télévision publique généralement considérée comme sérieuse et indépendante. L'autre est un quotidien souvent qualifié de racoleur et populiste. C'est pourtant dans un bel élan d'unité médiatique qu'ils se sont attaqués avec une mauvaise foi déconcertante aux propositions du candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle française de 2012.

Lire la suite de La RTS, le Matin et l'épouvantail Mélenchon

À l’occasion de la publication d’un sondage (9 septembre 2012, Institut BVA) sur le début de quinquennat de François Hollande, la Radio Télévision Suisse (RTS) a diffusé un reportage... évitant soigneusement de parler du début de quinquennat de François Hollande. Ou comment combler deux minutes d’antenne en suivant la meute des collègues français. Bel exemple de circulation circulaire de l'information et de déperdition de son maigre contenu.

Lire la suite de La politique française vue de la télévision publique suisse