Petites phrases à la con (4)

Au menu de ce quatrième billet dans la série des petites phrases à la con entendues récemment dans les médias: des erreurs de raisonnements, une présidente illuminée et un pape amnésique.


Le diagnostic à la con

"Si tu vois ta fille avec ces symptômes après la vaccination, à quoi d'autre s'en prendre ?", dixit la mère d'une jeune fille touchée par un mal non identifié, après une campagne de vaccination en Colombie.

On a là un superbe exemple combinant deux erreurs de raisonnement parmi les plus couramment commises. La première est une confusion entre corrélation et causalité, qui consiste à voir dans une succession chronologique la preuve d'un mécanisme de cause à effet, autrement dit: "Elle est tombée malade après la vaccination, donc elle est tombée malade à cause de la vaccination". La deuxième est ce qu'on appelle un appel à l'ignorance, qui consiste à penser que l'absence d'explication personnelle alternative est une preuve de ce qu'on avance, autrement dit: "Je ne vois pas d'autre explication, donc je dois avoir raison."

Si vous voyez chaque année une hausse du nombre de noyades après l'augmentation des ventes de crème solaire, c'est forcément parce que la crème solaire cause la noyade, non ? A quoi d'autre s'en prendre ?


La solution à la con

"J'appelle tous les Libériens à observer trois jours de jeûne et de prière nationaux pour demander à Dieu d'avoir pitié de nous, nous pardonner nos péchés et soigner notre pays, le Liberia, au moment où nous poursuivons la lutte contre le virus de la fièvre Ebola", dixit Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia.

La présidente du Liberia appelle sa population à s'affamer et à prier pour lutter contre Ebola, laissant entendre implicitement que Dieu punit le pays pour ses péchés qui sont la cause de l'épidémie. Bientôt, elle va nous dire que ce sont les licornes qui causent les sécheresses et qu'il faut les vénérer pour apporter la pluie, ou une autre absurdité du même acabit. Dans le même genre délirant, le télévangéliste américain Pat Robertson avait déclaré que l'ouragan Katrina était un châtiment divin pour punir les Etats-Unis de leurs lois autorisant l'avortement. Bizarrement, Sirleaf passe pour une femme respectable (elle a reçu le prix Nobel de la paix en 2011), tandis que Robertson passe pour un extrémiste illuminé...

Au passage, n'oublions pas que Ellen Johnson Sirleaf, qui s'est convertie au christianisme durant ses études d'économie aux Etats-Unis, refuse d'entrer en matière pour dépénaliser l'homosexualité dans son pays, une décision qu'elle justifie ainsi : "Nous avons, dans notre société, certaines valeurs traditionnelles que nous aimerions préserver." Les mêmes valeurs traditionnelles moyenâgeuses qui attribuaient les épidémies de peste à la colère divine ?


L'hypocrisie à la con

"Que personne ne prenne prétexte de la religion pour accomplir ses propres actions contraires à la dignité de l'homme et à ses droits fondamentaux. [...] Le climat de respect et de confiance réciproque, entre catholiques, orthodoxes et musulmans est un bien précieux pour le pays et acquiert une signification spéciale dans notre époque.", dixit le pape François en visite en Albanie.

C'est fantastique de voir que le pape lui-même fait semblant de ne pas connaître la Bible (ou alors qu'il se fout éperdument de son contenu). A sa décharge, il n'a pas vraiment d'autre option pour promouvoir la coexistence interreligieuse, sauf à se voir contraint de changer de métier. Mais je me ferai un plaisir de le rappeler à la réalité de ses prétendues saintes écritures:

"Que personne ne prenne prétexte de la religion pour accomplir ses propres actions contraires à la dignité de l'homme et à ses droits fondamentaux." Comme dans Nombres 31:1-18, quand Moïse prend prétexte de la religion pour que son peuple extermine les Madianites et n'épargne que les 32'000 jeunes filles vierges pour leur usage personnel (pour jouer au Scrabble, sans doute...) ? Le pape François considère-t-il que les actions de Moïse étaient "contraires à la dignité de l'homme et à ses droits fondamentaux" ? Si oui, ça en dit long sur les contorsions intellectuelles qu'il faut effectuer pour être croyant. Si non, ça en dit long sur l'immoralité du pape.

"Le climat de respect et de confiance réciproque, entre catholiques, orthodoxes et musulmans est un bien précieux" Comme dans Deutéronome 13:6-10, où il est très clairement stipulé qu'il faut lapider les gens de confession différente, même si c'est un frère, un fils ou un ami ? Heureusement que les croyants ne connaissent pas grand-chose à leur propre religion (ou qu'il n'y croient pas assez fort pour suivre réellement ses préceptes), parce qu'apparemment c'est à cela seul qu'on doit ce "climat de respect réciproque"...




2 commentaires

mercredi 01 octobre 2014 @ 09:43 Vespira a dit : #1

Pour votre dernière phrase, je ne suis pas d'accord. Tout les texte religieux datent d'une époque ou les religions servaient de prétexte pour les guerres, les pillages ... Certaines religions ont su évoluer. De nos jours, nous observons des nouvelles versions de chacune d'entre elles qui ne se basent plus sur ces écrits de violence. Un peu à la manière de l'hymne nationale française, qui parle encore depuis les période de guerre, de sang, de meurtre, d'armes ... alors qu'on n'égorge plus nos ennemis.

Le rôle premier d'un pape est d'apporter la paix.

mercredi 01 octobre 2014 @ 12:32 Adriano Brigante a dit : #2

@Vespira : De nos jours, a-t-on une nouvelle version de la Bible? Non. La Bible est-elle le fondement du christanisme? Oui. Si ce texte religieux fondateur vient d'une époque "où les religions servaient de prétexte pour les guerres, les pillages", quelle est encore sa pertinence aujourd'hui? Et du coup, quelle est la pertinence du christianisme et de ses représentants? Le rôle du pape est-il d'ignorer les fondements de la religion sous prétexte qu'ils ne lui plaisent pas (ou l'empêchent d'apporter la paix)? Dans ce cas-là, pourquoi ne pas tout simplement abandonner toute la religion et se mettre à penser en humaniste séculier, sans se soucier de ce que la Bible ou le pape ont à dire?

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le texte de l'image :